L'HISTOIRE DE REKHA

Comment fonctionne un tel parrainage? Nous vous l’expliquons ici à l’aide de l’histoire de la petite Rekha. Elle a cinq ans quand Sister Julie en 2001 parvient à convaincre ses parents, tous deux ouvriers journaliers (day laborers), de la laisser aller à l’école. Elle obtient donc une place dans le boarding et l’école de Palanpur, à l’extrême nord du Gujurat. Via Shisha Seva, Madeleine, une dame d’Anvers, devient la marraine de Rekha en 2002. Grâce aux lettres et aux photos, Madeleine a pu voir grandir sa filleule et suivre son évolution de fillette timide à jeune femme épanouie. En 2013 Rekha termine son parcours scolaire au boarding et est prête à poursuivre sa formation ailleurs comme infirmière à domicile.

2001

Rekha a 5 ans quand elle est admise à l'école et au boarding de Palanpur (Nord-Gujurat) sans que cela ne devienne une charge financière impossible pour ses parents.

2003

Il a fallu temps d'adaption à la petite Rekha, mais bientôt le boarding est son chez soi pendant toute l'année scolaire. Elle est bonne élève et participe gaiement aux activités. Son sourire en dit long. 

2006

Rekha a 10 ans. Désormais elle ne fait plus partie des 'petits'. On lui confie des tâches comme l'entretien du dortoir ou le balayage de la plaine des jeux. 

2007

Nouvelles, l'une triste, l'autre heureuse. Rekha apprend que son frère ainé est mort, mais aussi qu'une petite soeur lui est née. Ce bébé console un peu les parents effondrés.

2009

Rekha reste excellente élève. Année après année elle réussi avec brio ses examens. Cette année elle pourra passer en classe IX.

2010

Pendant les vacances d'été Rekha retourne à la maison et retrouve avec joie ses parents et ses deux petites soeurs. Mais revenir au boarding après les vacances ne lui est pas un problème.

2011

Le salvar (vêtement local) est le même, mais Rekha a changée. Elle est devenue une jeune dame décidée et réfléchit à ce qu'elle va entreprendre comme études l'année prochaine. Une luxe pour une fille...

2012

Rekha a 16 ans. Il est temps pour elle de quitter son école et son boarding à Palanpur. L'avenir s'ouvre devant elle... Elle va commencer une formation de 'home nursing'.

Au revoir, marraine Madeleine, et merci!

Ci-dessous quelques exemples des lettres que Madeleine a reçues de Palanpur. Avec 12 euros par mois, la marraine belge a donné à Rekha un avenir ouvert. Encore aujourd’hui des garçons et des filles peuvent rêver d’un meilleur avenir… si vous les y aidez un peu.